Affaire Fillon : suite aux révélations de l’ancien procureur national financier qui appuient l’hypothèse d’une orchestration, Eric Ciotti demande à Emmanuel Macron la saisine du CSM

Former French Prime minister Francois Fillon arrives at the Paris' courthouse, on February 27, 2020, for the hearing of the trial over claims they embezzled over one million euros in an alleged fake-jobs fraud. - Investigators suspect that Francois Fillon, hired his Welsh-born wife Penelope as his parliamentary assistant between 1998 and 2013, without having her do any actual work. (Photo by STEPHANE DE SAKUTIN / AFP) (Photo by STEPHANE DE SAKUTIN/AFP via Getty Images)

Suite aux déclarations surprenantes d’Éliane Houlette, ancien procureur national financier, prononcées le 10 juin dernier lors de son audition auprès de la commission d’enquête de l’Assemblée nationale consacrée aux «obstacles à l’indépendance du pouvoir judiciaire», Eric Ciotti a saisi le Président de la République et la garde des Sceaux.

La magistrate à la tête du PNF entre 2014 et 2019 a révélé de façon stupéfiante devant la représentation nationale des demandes d’information incessantes et des pressions provenant en février 2017 du parquet général pour ouvrir une information judiciaire à l’encontre de François Fillon, alors candidat à l’élection présidentielle. 

Pour Eric Ciotti, si elles sont avérées de telles déclarations sont extrêmement graves. L’ouverture de cette information judiciaire à l’encontre de François Fillon moins de 2 mois avant le 1er tour de l’élection présidentielle a été très lourde de sens et a, sans aucun doute possible, influencé le scrutin et le destin de notre nation.

Jamais un candidat à l’élection présidentielle, qui plus est alors en tête des sondages, n’avait été l’objet d’une telle ouverture judiciaire, suivie si rapidement d’une mise en examen.  

Parce que de telles révélations appuient l’hypothèse d’une manipulation et d’une orchestration visant à abattre le candidat de la droite républicaine, Eric Ciotti a écrit au Président Macron pour lui demander une saisine du CSM et à Nicole Belloubet pour lui demander solennellement de de saisir le parquet pour qu’il ouvre une enquête judiciaire pour forfaiture.

Lien court : http://eciotti.fr/6ba

Aucune réaction

Réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *