Eric Ciotti demande à nouveau l’interdiction du voile pour les accompagnants scolaires

Qui peut comprendre que la laïcité dans un cadre scolaire soit respectée dans les murs de l’école mais pas en dehors ? En février dernier je déposais à l’Assemblée Nationale un amendement demandant l’interdiction du voile islamique pour les accompagnants scolaires. Proposition rejetée par la majorité.
Le sujet s’est depuis imposé au cœur de l’actualité suite à une nouvelle provocation de cet islam politique qui teste la République : une accompagnatrice scolaire a assisté à la séance d’un conseil régional vêtue d’un voile islamique.
L’événement a provoqué une réaction courageuse du ministre de l’intérieur, Jean-Michel Blanquer ayant déclaré que « le voile n’est pas souhaitable dans notre société ». Mais le courage des mots n’a pas été suivi par celui des actes.
Alors que pour 66% Français l’école doit être sanctuarisée et les accompagnatrices scolaires obligées d’ôter leur voile, le Premier ministre a lâché son ministre de l’éducation, refusant de légiférer sur les accompagnants scolaires.
Dans ce contexte, j’ai déposé une proposition de loi devant l’Assemblée Nationale pour demander à nouveau l’interdiction du voile aux accompagnants scolaires.
Ne nous y trompons pas, le voile dans les sorties scolaires n’est pas un agrément vestimentaire, c’est un signe religieux et un emblème politique. La Laïcité protège, c’est un cadre attaqué par les islamistes qui font du voile l’étendard de leur conquête.
Sur ce sujet fondamental, il n’y a pas de « en même temps » possible, c’est la République qui est en jeu, ce sont les valeurs qui fondent notre Nation qui sont menacées par l’hydre islamiste dénoncé à juste titre par le Président.
Une prise de conscience présidentielle qui peut s’incarner sans plus attendre en soutenant ma proposition de loi face au communautarisme islamiste dans les sorties scolaires !
Je ne lâcherai rien car ce combat dépasse les clivages partisans, il est primordial pour l’avenir de notre Nation.
Jacques Chirac l’avait compris en interdisant en 2003 le voile à l’école avec le concours de François Baroin. Lui qui déclarait alors que « le port du voile est une sorte d’agression qu’il est difficile d’accepter pour les Français ».
Jacques Chirac était habité par cette conscience républicaine, une ligne infranchissable, un point de non-retour qui lui dictait sa conduite lorsque l’enjeu était grand.
Cette conscience républicaine est vitale pour perpétuer la République ! Elle doit retrouver le cœur de l’école. C’est dans cet état d’esprit que j’ai défendu, avec succès, l’installation du drapeau tricolore, de la Marseillaise et de la devise républicaine dans toutes les écoles de France.
C’est dans cet état d’esprit que je demande l’interdiction du voile pour les accompagnateurs scolaires.
Eric CIOTTI
Lien court : http://eciotti.fr/qwJ

Aucune réaction

Réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *