Hommage : Jacques Chirac est mort

« Jacques Chirac est terriblement Français et c’est pour ça qu’on l’a aimé, qu’on l’aime et qu’on l’aimera »

Mes chers amis,

J’ai d’abord une pensée émue et affectueuse pour sa femme Bernadette Chirac, qui l’a accompagné durant tant d’années,

C’est, elle aussi, une figure incontournable dans la vie des Français,

J’ai une pensée pour sa fille Claude et pour son gendre Frédéric Salat-Baroux, ancien secrétaire général du Gouvernement, qui ont travaillé tous les deux à ses côtés et l’ont accompagné et protégé jusqu’à la fin dans le secret puis dans la maladie,

J’ai enfin une pensée pour tous ses proches et toute sa famille, notamment son petit-fils Martin dont il était très proche,

Aujourd’hui la France est triste, le peuple de France est triste et le militant de la France que je suis est triste,

Jacques Chirac incarnait la France : il emporte avec lui un morceau d’histoire de la Ve République,

Comme disait Johnny Hallyday, nous avons tous en nous quelque chose de Jacques Chirac !

Jacques Chirac incarnait cette France forte, simple et généreuse,

Cette France d’une autre époque pour laquelle j’ai un peu de nostalgie,

Personnellement, je me souviens de l’homme d’action qui m’a donné envie de m’engager à 15 ans au RPR,

Le Rassemblement pour la République, c’est pour moi un album de souvenirs incroyables, le sentiment d’une fraternité partagée et de débats enflammés,

Ce sont des soirées militantes, des collages, des amitiés qui ne se sont jamais dérobées,

Avant de fonder le RPR, Jacques Chirac a été ministre du Général de Gaulle de Georges Pompidou.

Jacques Chirac, c’était d’abord un physique qui en imposait,

C’était un chef qui avait dit très justement, dans le Figaro, en 1992 : « Un chef, c’est fait pour cheffer! »

Autrefois les gaullistes chassaient en meute : c’est ce qui faisait leur force !

Chirac avait cette autorité naturelle qui emportait les foules,

Chirac avait cette force et cette puissance qui manquent aujourd’hui terriblement à la politique d’aujourd’hui,

Je me souviens de la ferveur qui l’entourait lorsqu’il rassemblait jusqu’à 100.000 personnes Porte de Versailles !

Je me souviens des nuits tricolores de Cagnes-sur-Mer

Chirac disait ce que nous disons aujourd’hui !

Chirac a toujours eu à cœur de rassembler la France,

Il défendait l’identité et les racines de notre pays car il aimait notre histoire,

Chirac restera un militant gaulliste,

Il était l’héritier de cette famille politique issue de la Résistance qui mettait la France et l’intérêt des Français au-dessus de tout,

Chirac aimait passionnément la France mais il aimait d’abord et avant tout les Français,

Les Français, bien sûr, l’aimaient passionnément en retour.

Ce n’était pourtant pas gagnée…

Chirac avait une volonté de fer et un caractère hors-normes,

Il ne se laissait jamais abattre, malgré les défaites grandioses qui se sont succédées,

La vie de Chirac était une épopée romanesque,

En 1981, il perd une première fois face à François Mitterrand, il doit reconstruire la droite

ce sera long et difficile,

Après deux ans comme premier ministre, il échoue une seconde fois face à Mitterrand en 88: « Les Français n’aiment pas mon mari », avait dit Bernadette Chirac !

Il faudra attendre 1995 pour qu’il parvienne à remporter l’élection présidentielle à sa troisième tentative,

On se souvient des images de sa CX qui brûle les feux et slalome entre les voitures le soir la victoire !

Chirac est devenu au fil du temps un homme d’Etat qui a servi la France :

L’histoire retiendra que Chirac a dit non aux Etats-Unis lorsque Georges Bush voulait envahir l’Irak,

L’histoire retiendra que Chirac était un visionnaire, et qu’il avait alerté le monde entier sur l’urgence écologique,

L’histoire retiendra enfin qu’il a eu le courage de reconnaître la responsabilité de l’Etat français dans les crimes nazis et notamment dans la déportation des juifs.

C’est aussi sous sa présidence, en 2001, que la France a reconnu le génocide arménien.

Chirac a défendu la France sur la scène internationale mais c’était aussi un président humain qui restait fidèle à ses racines corréziennes,

Chirac était un président bienveillant,

Au-delà du parcours politique, c’était un homme d’une bonté généreuse,

Chirac c’est la France des terroirs, celle qui aime la vie simple et généreuse,

Grâce à lui la tête de veau est devenue culte !

Il buvait de la bière et mangeait de la choucroute,

On se souvient de ses visites légendaires au Salon de l’Agriculture,

De ses déplacements en Corrèze où il tâte le cul des vaches comme personne,

Mais Jacques Chirac ce n’était pas seulement cette caricature,

Adolescent, Jacques Chirac est un homme qui lit de la poésie en cachette,

Jacques Chirac ce n’était pas seulement le fan de chansons militaires qu’il prétendait être en public,

C’était aussi un homme profond et cultivé qui a toujours su préserver une intimité et une forme de mystère,

Jacques Chirac est un homme pudique qui n’étale pas sa culture,

On lui doit pourtant le musée du Quai Branly, à Paris, qui retrace l’histoire des civilisations premières,

C’est peut être cette pudeur qui a empêché les Français, si longtemps, de comprendre Jacques Chirac,

Car au final, Chirac est à l’image des Français : il est contradictoire,

Il a fière allure mais reste toujours proche des gens,

Il doute de lui-même mais prend des décisions importantes pour l’avenir de la planète,

Il parle fort mais n’est jamais familier,

En un mot Chirac est terriblement Français et c’est pour ça qu’on l’a aimé, qu’on l’aime et qu’on l’aimera.

Discours prononcé à la Salle Laure Ecard à Nice le 26 septembre 2019u

Lien court : http://eciotti.fr/p2s

Aucune réaction

Réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *