Éric Ciotti soutient les personnels du CHU de Nice et alerte le Gouvernement sur la sécurité suite aux trop nombreuses agressions subies ces derniers mois

Une vue générale des Urgences du CHU de Nice, à l'hôpital Pasteur dirigé par le professeur Jacques Levraut (Responsable Pôle Urgences/SAMU/SMUR - Nice) pendant la tournée de Christian Estrosi, le député maire de Nice et président du Conseil Régional de PACA, sur les différents dispositifs de sécurité mis en place sur la ville de Nice et département des Alpes Maritimes pour la nuit de la Saint Sylvestre le 31 décembre 2015.

Les urgences de Nice sont en grève, c’est un vrai motif d’inquiétude depuis de nombreux mois. J’ai évoqué avec la ministre Agnès Buzyn la situation compliquée du CHU de Nice et les conditions de travail extrêmement difficiles des personnels hospitaliers dont je soutiens les revendications. Ils subissent régulièrement des agressions verbales et physiques insupportables et intolérables.

La présence d’un policier municipal 24/24 aux urgences de Pasteur 2 est utile et nécessaire. Je demande à la mairie de Nice de trouver une issue favorable à cette question de façon très rapide.

Enfin, si la prime décidée par le Gouvernement est un premier pas nécessaire et indispensable, il faut surtout répondre au manque cruel de moyens afin d’ouvrir de nouveaux lits et d’embaucher de nouveaux brancardiers, médecins ou infirmiers. En ce sens le projet de loi santé d’Agnès Buzyn ne va malheureusement pas assez loin.

Lien court : http://eciotti.fr/Y6S

Aucune réaction

Réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *