Eric Ciotti regrette que le voile soit autorisé pour les accompagnateurs pendant les sorties scolaires

Cette victoire du communautarisme islamiste marque un recul inquiétant de la laïcité qui risque de fracturer la Nation.

La commission mixte paritaire a supprimé la disposition visant à interdire les signes religieux pour les accompagnateurs lors des sorties scolaires.

J’avais personnellement défendu cette position à l’Assemblée nationale. Je regrette cette décision inquiétante pour notre pacte républicain et le manque de courage d’Emmanuel Macron qui sera lourde de conséquences pour notre nation.

Nous attendons depuis des mois que le président de la République sorte de l’ambiguïté sur ce sujet pour défendre notre laïcité qui forme un véritable bouclier contre l’islamisme politique qui gagne du terrain.

En effet, autoriser le voile lors des sorties scolaires constitue une brèche profonde dans la grande loi sur les signes religieux de 2004 voulue par Jacques Chirac et qui protège nos enfants.

Ce nouvel accommodement avec notre laïcité est un recul important pour ceux qui pensent, comme moi, que l’expression d’une religion n’a rien à faire dans le milieu scolaire où sont transmises à nos enfants les valeurs de la République.

Autoriser le voile lors des sorties scolaires, c’est donner raison au communautarisme islamiste qui défie nos lois et c’est fracturer un peu plus notre pays qui a besoin d’être rassemblé.

La bataille pour la laïcité est un combat essentiel que je mène depuis des années et que je continuerai à mener à l’Assemblée nationale, comme à Nice.

Lien court : http://eciotti.fr/uWE

Aucune réaction

Réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *