Prison de Nice, surpopulation carcérale de 150% : l’immobilisme inacceptable du Gouvernement pénalise la sécurité de tous les Azuréens!

La ministre de la Justice Nicole Belloubet a confirmé à l’Assemblée nationale mardi 28 mai 2019 qu’aucune décision n’était prise par le Gouvernement pour construire une nouvelle prison à Nice. C’est pourtant une exigence absolue et une urgence compte tenu de la surpopulation carcérale dangereuse de 150% que subit cet établissement pénitentiaire avec 531 détenus pour 363 places.

Par manque de courage politique le projet pourtant nécessaire d’une prison, construite dans la plaine du Var, et qui était alors validé par le préfet et l’Agence publique de l’immobilier de la justice, a été retardé voire tout simplement annulé. Il permettait de reconstruire une prison décente par rapport à la prison actuelle indigne d’une grande Métropole comme Nice.

Cette situation pénalise la sécurité de tous les Azuréens. Sans nouvelle prison à Nice des peines de prison fermes ne sont pas exécutées. Je veux enfin rendre hommage aux surveillants pénitentiaires qui travaillent dans des conditions toujours plus difficiles et méritent que les choses évoluent rapidement.

Lien court : http://eciotti.fr/o7z

Aucune réaction

Réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *