Je dénonce la violence d’activistes d’extrême-gauche qui m’ont pris à partie place Garibaldi à Nice et porte plainte auprès du Procureur de la République pour menaces de mort

Alors que je me trouvais à la 8ème Foire du Livre du Lions Club de Nice, au profit des enfants handicapés et démunis, une poignée d’activiste d’extrême-gauche m’a pris violemment à partie.

Ces militants de la violence ont enlevé les barrières qui entouraient la vente de livres organisée par le Lions Club et ont scandé « solidarité avec Olivier », du nom de l’enseignant mis en cause par la justice pour être suspecté d’avoir agressé un policier ; et dont j’ai demandé la suspension à titre conservatoire dans l’attente de la décision de justice.

Face aux menaces verbales appelant à « cramer » ma voiture je déposerai plainte auprès du Procureur de la République.

Je dénonce ces groupuscules d’extrême-gauche qui légitiment la violence et agressent les policiers et les représentants de la Nation depuis des semaines dans notre pays.

Je tiens à dénoncer cette intolérance et cette violence. Le mouvement des gilets jaunes a été volé par l’extrême-gauche violente. Personne ne m’empêchera de soutenir l’ordre, la loi et nos policiers victimes de cette violence. La violence n’est pas une option politique, c’est une arme anti-démocratique contraire à toutes les valeurs de notre République.

Lien court : http://eciotti.fr/ixW

Aucune réaction

Réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *