Eric Ciotti rend hommage à Dick Rivers, « une icône française, Niçois du Vieux-Nice et grand chanteur populaire qui laissera de nombreux tubes… Un ami de toujours nous quitte aujourd’hui »

Hommage à Dick Rivers, icône française, Niçois du Vieux-Nice et grand chanteur populaire qui laissera de nombreux tubes... Un ami de toujours. Pensées pour ses fans et sa famille. © Eric CATARINA

A Nice, Dick Rivers souriait d’être toujours connu et reconnu dans les rues comme le « fils du boucher ». Mais cette icône française n’était pas seulement un enfant du Vieux-Nice, c’était aussi et surtout un grand chanteur populaire et, avec son groupe « Les Chats sauvages », une véritable figure du rock’n roll français à l’image de Johnny Hallyday et Eddy Mitchell.

En près de 58 ans d’une carrière brillante, avec plus de 30 albums et 170 singles, on lui doit de nombreux tubes qui resteront dans nos têtes encore longtemps, comme le célèbre titre « Nice baie des Anges », « Rock’n roll star » ou encore « Maman n’aime pas ma musique ». Ses chansons sont gravées dans nos cœurs et certaines n’ont pas pris une ride.

Car Dick Rivers est le symbole d’une certaine nostalgie, d’une histoire passée qui n’a jamais totalement disparue et d’une musique à l’image de son époque. Celle de « l’American way of life » qui débarque sur la Côte d’Azur à la fin des années 50, quand les modèles s’appellent alors James Dean et Elvis Presley.

C’est un ami de toujours qui nous quitte aujourd’hui. C’est le cœur triste que nous apprenons sa mort le jour de son anniversaire. Je veux exprimer mes très sincères condoléances à sa famille ainsi qu’à tous ses fans meurtris par cette disparition.

Lien court : http://eciotti.fr/wRv
Aucune réaction

Réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *