Eric Ciotti dénonce la décision injuste du Gouvernement qui refuse de s’engager en détail sur le règlement des heures supplémentaires dues à nos policiers et qui oublie nos gendarmes dans la revalorisation de leur rémunération

Un accord a été trouvé cette semaine entre le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, et les organisations syndicales concernant la rémunération de nos policiers. Ces derniers sont en première ligne face à la violence et au terrorisme islamiste, c’est pourquoi cette augmentation de traitement constitue une juste reconnaissance pour leur comportement exemplaire.

Néanmoins, nos policiers restent dans un flou insupportable concernant les 24 millions d’heures supplémentaires non payées et dues par l’Etat, soit 270 millions d’euros. Malgré un engagement relativement vague du gouvernement des questions importantes restent en suspens : quelle forme prendra cet accord et sous quel délai ces heures supplémentaires seront-elles payées ?

Je veux également dénoncer la décision injuste du Gouvernement qui exclut les gendarmes de cet accord de revalorisation des traitements dont bénéficient les policiers. Ainsi à ce stade leur rémunération ne bénéficiera d’aucune revalorisation alors que leur engagement sans faille n’est plus à démontrer. Ces hommes et femmes qui nous protègent ont droit à la même considération et à la même reconnaissance de la part de la Nation.

Lien court : http://eciotti.fr/Vdd

Aucune réaction

Réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *