Nouvelle punition pour les automobilistes: pour Eric Ciotti, après l’explosion des taxes sur le carburant, les Français paient la double peine fiscale avec la hausse des tarifs des péages au-delà du niveau de l’inflation

Comme chaque année, les prix des péages seront revalorisés du niveau de l’inflation mais, cette année, ils augmenteront plus que prévu en raison d’une hausse supplémentaire comprise entre +0,146% et +0,22%. Une augmentation décidée par les sociétés autoroutières et validée par le Gouvernement Macron.

En effet, au prétexte de financer 700 millions de travaux d’un plan d’investissement autoroutier décidé par François Hollande – et alors qu’elles réalisent des bénéfices records (1,6 milliard d’euros en 2016) -, les sociétés autoroutières appliqueront une majoration exceptionnelle dès le mois de février 2019. Les sociétés autoroutières ont décidément tous les droits sous la présidence d’Emmanuel Macron !

Encore une fois ce sont les automobilistes qui paieront la facture. Cette nouvelle hausse est une sanction supplémentaire pour le portefeuille de ceux qui prennent leur voiture chaque jour et subissent déjà la hausse massive du prix du carburant dû en partie au matraquage fiscal décidé et assumé par le Gouvernement Macron.

Depuis la privatisation du réseau autoroutier, la Cour des comptes a régulièrement émis des critiques sévères sur la gestion des sociétés autoroutières pointant notamment l’augmentation excessive des péages. Face à cette dérive qui vire à la catastrophe, il est temps de réfléchir à une évolution de ce système dont sont victimes les Français afin que l’Etat joue un rôle de régulateur efficace et protecteur pour le pouvoir d’achat.

Lien court : http://eciotti.fr/JSI

Aucune réaction

Réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *