E.Ciotti réitère sa demande d’expulsion systématique des étrangers fichés pour radicalisation à caractère terroriste au FSPRT et déposera une proposition de loi en ce sens à l’Assemblée nationale

En février dernier, j’interrogeais la ministre et Garde des Sceaux Nicole Belloubet afin de connaître le nombre exact d’étrangers fichés au fichier de traitement des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT). Huit mois plus tard nous avons enfin obtenu une réponse: sur les 20 459 individus faisant l’objet d’une fiche de signalement, 3 391 sont de nationalité étrangère et 619 ont par ailleurs une double nationalité française et étrangère.

Ce chiffre extrêmement inquiétant vient nous rappeler à quel point la menace terroriste est maximale. Je persiste à demander au Gouvernement d’expulser systématiquement les étrangers fichés au FSPRT. Cette mesure efficace a été rejetée par le Gouvernement, pourtant c’est une mesure de bon sens dont l’unique objectif est de mieux protéger les Français.

Le terroriste islamiste de l’Aude qui a égorgé le héros Arnaud Beltrame en mars dernier était fiché au FSPRT. En mai dernier, le Français de 20 ans d’origine tchétchène auteur de l’attaque au couteau dans le quartier de l’Opéra à Paris figurait également au FSPRT.

La France n’a pas vocation à garder sur son sol des individus dangereux susceptibles de passer à l’acte à tout moment. Si le nouveau ministre de l’Intérieur Christophe Castaner et le Gouvernement Macron veulent montrer leur intérêt pour la sécurité des Français, il faut qu’ils mettent en place cette expulsion systématique.

Lien court : http://eciotti.fr/CMU

Aucune réaction

Réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *