Éric Ciotti : «Christophe Castaner est-il taillé pour le poste ? Je ne le pense pas»

LE FIGARO. – Christophe Castaner a été nommé ministre de l’Intérieur. Qu’en pensez-vous?

Éric CIOTTI. – Quinze jours d’attente et de psychodrame pour aboutir à la nomination du chef de parti de LaREM, ça nous rappelle les fumets de la IVe République! En un mot, c’est tout simplement ridicule. Emmanuel Macron nous renvoie dans le jeu des combinaisons politiciennes et démontre chaque jour un peu plus la paralysie de son action politique. Christophe Castaner est-il taillé pour le poste? Je ne le pense pas. Il n’a jamais exprimé de compétences ni de connaissances particulières sur ces questions régaliennes: la lutte contre l’insécurité et le terrorisme, mais aussi l’obligation de faire baisser l’immigration de masse. La Place Beauvau est un ministère sensible dont la mission première est de protéger les Français. Cette nomination, tout comme l’intérim pendant près de quinze jours à ce poste, montre le peu d’intérêt que le président de la République accorde à ces sujets pourtant essentiels.

» LIRE AUSSI – L’immigration, un défi immense pour Christophe Castaner

Vous n’étiez pas très fan non plus de Gérard Collomb, issu du PS?

Gérard Collomb a fait son meilleur discours en quittant la Place Beauvau. C’est d’ailleurs peut-être le seul de ses discours qui restera dans l’histoire, car il a posé un vrai diagnostic: les quartiers sont aujourd’hui entre les mains des narcotrafiquants et des islamistes. Il a résumé les menaces lourdes qui pèsent sur notre pays: la montée de la violence quotidienne toujours plus forte dans la société, des quartiers où les lois de la République ne peuvent plus s’appliquer et, enfin, la montée d’un islamisme conquérant qui, à coups de provocations, conquiert de plus en plus de territoires. Il était temps de s’en apercevoir, pour changer les choses! Malheureusement, je ne perçois pas chez Christophe Castaner le courage ni la volonté de s’attaquer à ces fléaux. Christophe Castaner au ministère de l’Intérieur, c’est surtout placer un fidèle pour protéger le président de la République.

Avoir un fidèle à ce ministère, ça a toujours été le cas…

Je croyais pourtant que nous étions dans un nouveau monde où seule la compétence dominait… En réalité, Christophe Castaner va être le nouveau Benalla d’Emmanuel Macron.

Que voulez-vous dire?

Christophe Castaner va être celui qui protège le chef de l’État. Sauf qu’en plus Emmanuel Macron va lui donner les ciseaux pour redécouper la carte électorale.

Vous dressez un tableau sévère. Vous ne lui laissez aucun bénéfice du doute?

Le nombre de titres de séjour délivrés par la France a plus que doublé en vingt ans: il atteint 262.000 en 2017, c’est un record! Chaque jour, 21 policiers et gendarmes sont blessés en mission opérationnelle, et on dénombre près de 1000 agressions par jour. Quant à la menace terroriste, elle est maximale. Face à la gravité de la situation en matière de terrorisme, de montée de la délinquance et surtout de crise migratoire, le ministère de l’Intérieur ne peut supporter une période d’apprentissage.

Vous auriez préféré la nomination de Frédéric Péchenard?

Frédéric Péchenard est un ami. C’est un homme de convictions, et j’ai toujours pensé qu’il resterait fidèle à sa famille politique en ne montant pas sur le pont d’un bateau en train de couler.

Lien court : http://eciotti.fr/Hy7

Aucune réaction

Réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *