Eric Ciotti appelle à une révolution des moyens augmentant le budget alloué à la sécurité et à la justice

Suite au rapport sénatorial dénonçant la crise dans la police Eric Ciotti appelle à une révolution des moyens en portant le budget alloué à la sécurité publique et à la justice à 1,5 % du PIB, soit une augmentation de 3 milliards d’euros par an

Le rapport sénatorial remis par les sénateurs François Grosdidier (LR) et Michel Boutant (PS) décrivant la crise extrêmement grave que traverse la police est un signal d’alarme que le gouvernement se doit de traduire par des choix forts et notamment budgétaires.

Il est inacceptable que les hommes et femmes qui risquent chaque jour leur vie pour protéger les nôtres soient exposés, au-delà du danger intrinsèque ​à leur mission, à l’épuisement professionnel avec un taux de suicide 36% plus élevé que la moyenne nationale. Chaque suicide d’un policier est un drame républicain qui doit interroger l’action publique et les responsables politiques, il faut dire stop à cet engrenage de l’impuissance.

Ces drames résultent d’une tension budgétaire chronique de plus en plus grave. Depuis cinquante ans, l’effort budgétaire pour la sécurité et la justice n’a cessé de reculer, il représente aujourd’hui à peine 0,86% du PIB pour la sécurité et 0.38% pour la justice malgré l’explosion du risque terroriste ces dernières années. Ce déficit grave de moyens se traduit par une vétusté généralisée des parcs immobiliers et automobiles ainsi que par un manque de moyens qui empêchent jusqu’à l’entrainement au tir.

A force de laisser se paupériser les forces de l’ordre, on affaiblit l’Etat et ceux qui le servent. J’appelle à une véritable révolution des moyens en réinvestissant dans la sécurité et la justice pour atteindre 1.5% du PIB​, 1% pour la sécurité et 0.5% du PIB pour la justice, soit 3 milliards d’euros par an.

Lien court : http://eciotti.fr/yvd

Aucune réaction

Réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *