Face à la dérive fiscale de la Métropole de Nice pénalisant les ménages et les entreprises, appliquons une règle d’or : aucune augmentation d’impôts!

Face à la dérive fiscale de la Métropole de Nice pénalisant les ménages et les entreprises, appliquons une règle d’or : aucune augmentation d’impôts!

Après l’augmentation de la CSG au plan national, qui réduit le pouvoir d’achat de près de 8 millions de retraités, la Métropole Nice Côte d’Azur a décidé de suivre l’exemple gouvernemental en augmentant la fiscalité pesant sur les propriétaires et les entreprises :

  • Augmentation de la Cotisation Financière des Entreprises (CFE), qui peut atteindre jusqu’à +270% dans certains cas et pénalise particulièrement les artisans-commerçants et les petites entreprises,
  • Augmentation de la taxe foncière de 13 à 18% qui pénalise les propriétaires et le secteur de l’immobilier,
  • Augmentation de 60% de la taxe d’habitation sur les résidences secondaires qui s’en prend encore une fois aux propriétaires tout en fragilisant l’attractivité économique.

Sous couvert de projets d’investissements de plus en plus lourds, ces mesures représentent une trahison de la parole du président de la Métropole qui a été élu sur la promesse de non-augmentation des impôts. La Métropole et les collectivités qui la composent sont ainsi entraînées dans l’engrenage de l’impuissance publique et voient leur crédibilité économique se détériorer.

Je m’oppose aujourd’hui, aux côtés de différents acteurs économiques, élus de la Métropole et membres de la société civile, à cette augmentation massive de la fiscalité qui pénalise les ménages et nos entreprises. Elle décourage l’audace et l’investissement alors que le potentiel économique de la Métropole est immense et ne demande qu’à être exploité!

Face à cette dérive fiscale opérée par un président qui a renié ses promesses, la Métropole doit à l’avenir retrouver sa crédibilité économique à travers une baisse de ses dépenses de fonctionnement et l’application d’une règle d’or simple : aucune augmentation d’impôts!

Lien court : http://eciotti.fr/iBo
Aucune réaction

Réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *