Meurtre de Mireille Knoll: l’antisémitisme est encore bien vivace dans notre société, il faut le combattre sans relâche

Meurtre de Mireille Knoll: l’antisémitisme est encore bien vivace dans notre société, il faut le combattre sans relâche

S’attaquer à un Français de confession juive, c’est s’attaquer à la République toute entière, à la France et à ses valeurs.

Le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire après l’assassinat particulièrement barbare vendredi dernier de Mireille Knoll, 85 ans, retrouvée poignardée puis brûlée dans son appartement du XIe arrondissement de Paris. Le caractère antisémite a été retenu.

Je serai présent ce soir pour la marche blanche à Paris en sa mémoire, aux côtés de tous ceux qui, sincèrement, se battent contre l’antisémitisme.

La longue litanie tragique des crimes antisémites se poursuit. Un an après le meurtre antisémite de Sarah Halimi, sur lequel beaucoup de médias s’étaient faits discrets au départ, c’est la même haine qui recommence et qui nous replonge dans l’horreur absolue. Il faut nommer le mal. Ne laissons pas l’histoire se répéter. Il est temps d’ouvrir les yeux.

Mireille Knoll avait survécu à la Shoah, échappant à la Rafle du Vel d’Hiv qui envoya vers la mort des dizaines et des dizaines d’innocents. Mais elle n’a pas survécu à cette barbarie moderne qui, 73 ans après la Shoah, continue de persécuter les juifs en raison de leur religion ou de leur culture.

Face à cette situation, le plan présenté par le Gouvernement ces dernières semaines pour mieux lutter contre le racisme et l’antisémitisme accentue l’urgence de solutions concrètes. Finis les longs discours : il faut des actes. S’il est indispensable, comme l’a annoncé le Gouvernement, de renforcer les sanctions pour faire disparaître les contenus antisémites sur Internet et sur les réseaux sociaux en particulier, le cœur du combat est ailleurs. Il est culturel.

Culturel, pour réaffirmer le lien qu’entretiennent les Français juifs avec la République française. Il faut combattre les préjugés et ne rien laisser passer, en renforçant les formations à destination des acteurs de terrain et des enseignants, en première ligne face à cette recrudescence de l’antisémitisme ces vingt dernières années.

Un nouvel antisémitisme nourri par l’islamisme radical pousse de trop nombreuses familles juives à quitter la France. C’est insupportable. Plus largement, dans certains quartiers où la République recule face à des bandes violentes qui font régner la loi du plus fort, certains Français de confession juive sont condamnés soit à se taire, soit à quitter leur quartier. C’est inadmissible. La République doit plus que jamais être aux côtés des Français de confession juive car ils sont aujourd’hui des cibles évidentes de l’islamisme radical qui dévisage notre pacte républicain.

Lien court : http://eciotti.fr/1Oz
Aucune réaction

Réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *