L’incendie criminel d’une gendarmerie de l’Isère est un acte grave et un nouveau défi lancé à l’autorité de l’État

Un mois après l’incendie criminel revendiqué par des groupuscules violents d’extrême gauche, l’autorité de l’Etat est de nouveau prise pour cible à Meylan, dans l’Isère, avec la destruction de quatre véhicules calcinés par un incendie dans la nuit de mercredi à jeudi.

 

J’exprime tout mon soutien aux gendarmes visés par cette attaque grave, ainsi qu’à leurs familles, qui ont dû évacuer leur logement et subissent encore une fois une agression honteuse. Un nouveau cap a été franchi puisque ces véhicules sont les véhicules personnels des gendarmes, garés en bas de leur logement.

 

Nous devons plus que jamais protéger ceux qui nous protègent, alors même que les menaces qui pèsent sur la sécurité de nos concitoyens et notre pays n’ont jamais été aussi fortes. L’Etat ne doit pas faire preuve de faiblesse pour ce qui s’apparente à une tentative d’intimidation abjecte.

 

Cette attaque mérite des sanctions exemplaires. Toute la lumière doit être faite dans cette affaire et je fais confiance aux forces de sécurité pour mener cette enquête.

Lien court : http://eciotti.fr/0it
Aucune réaction

Réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *