Eric Ciotti demande au Gouvernement de renoncer à la fiscalisation de l’indemnité journalière d’absence temporaire des CRS

Depuis plus de deux ans, les forces mobiles de la police et de la gendarmerie nationales sont sur tous les fronts.

Confrontés à une menace terroriste qui ne faiblit pas depuis les attentats de janvier 2015, à une crise migratoire inédite dont la gestion calamiteuse du précédent gouvernement a entraîné l’installation de zones de non-droit, à une délinquance toujours plus violente et à la multiplication de manifestations entachées par des débordements envers nos forces de l’ordre, nos policiers des CRS et nos gendarmes mobiles sont soumis à une mobilisation sans précédent jusqu’à l’épuisement.

Au moment où ces hommes et ces femmes exercent leur mission avec un courage et un professionnalisme sans commune mesure ; le Gouvernement souhaite, à compter de janvier 2018,  fiscaliser l’indemnité journalière d’absence temporaire (IJAT) qu’ils perçoivent en compensation de leurs absences du foyer familial. Cette mesure constitue, ni plus ni moins, qu’un manque de reconnaissance grave de l’exécutif envers ceux qui assurent la protection des Français.

Je veux exprimer mon soutien au plus de 2 000 CRS qui protestent aujourd’hui contre cette mesure.

A l’heure où notre pays doit faire face à une forte protestation sociale contre la réforme du Code du travail, je demande au Gouvernement de renoncer sans délai à cette mesure en opposition avec la réalité des menaces qui pèsent sur notre pays.

Lien court : http://eciotti.fr/bgg
Aucune réaction

Réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *