Immigration : Eric Ciotti dénonce la remise en cause par le ministre de l’Intérieur de l’engagement du Président de la République sur les hotspots en Libye

Faisant sienne la politique du “en même temps”, le ministre de l’Intérieur nous livre aujourd’hui dans les colonnes du JDD un numéro d’équilibriste visant à dissimuler l’absence de volonté forte du gouvernement d’éloigner les migrants économiques.

D’abord, cette lueur de lucidité que l’on semble percevoir quand Gérard Collomb déclare que “si l’on ne fait pas la distinction entre le droit d’asile et les autres motifs de migration, ce sera le droit d’asile qui sera remis en question”. Seule la fermeté peut être gage d’humanité face à cette crise migratoire inédite qui touche la France et l’Europe depuis 2 ans, nous le savons, alors comment ne pas souscrire à ce propos ?

Cependant, il n’est accompagné d’aucune annonce concrète afin de renforcer la lutte contre l’immigration illégale et le dévoiement de notre droit d’asile. Bien au contraire, en annonçant la création de 3.500 nouvelles places d’hébergement en 2018, le ministre de l’Intérieur envoie un irresponsable message d’ouverture qui fera naître de nouvelles “jungles” sur le territoire national. D’autre part, alors que le Président de la République annonçait le 27 juillet dernier la création de hotspots en Libye dès cet été afin que les demandes d’asile soient déposées dans le pays, le ministre de l’Intérieur remet aujourd’hui en cause cet engagement, créant une nouvelle cacophonie au sommet de l’État. Je tiens à dénoncer ce renoncement seulement 10 jours après l’annonce d’Emmanuel Macron.

Il est temps de sortir de l’impuissance, de l’angélisme et d’une approche naïve de la politique d’immigration qui produit beaucoup de déceptions et de révolte. C’est l’ambition d’une proposition de loi que j’ai déposée à l’Assemblée nationale en janvier 2017.

Aussi, j’appelle le ministre de l’Intérieur à mettre ses actes en accord avec ses paroles en soutenant ce texte qui permettra de rendre notre pays moins attractif pour les migrants économiques, de lutter plus efficacement contre les entrées illégales et de renforcer les mesures de rétention et d’éloignement des étrangers en situation irrégulière.

http://www.assemblee-nationale.fr/14/propositions/pion4410.asp

 

Lien court : http://eciotti.fr/xqI
Aucune réaction

Réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *