Occupation illégale du parc départemental d’Estienne d’Orves : Le Gouvernement ne peut pas rester muet face à cette pression exercée sur l’État

Mardi 6 juin, 80 migrants sont arrivés à Nice et occupent illégalement le Parc départemental d’Estienne d’Orves, accompagnés d’associations militantes qui n’hésitent pas à alerter les médias pour susciter la polémique.
 
C’est la troisième fois en quelques semaines que de tels actes sont commis à Nice, cinquième ville de France, qui n’a pas à subir les faiblesses d’un Gouvernement qui désarme face à l’immigration illégale. En effet, par son silence, le Gouvernement donne le sentiment de tolérer de tels actes qui ont pour seul objectif de faire pression sur notre droit en aidant des clandestins au franchissement illégal de la frontière.
 
Ce nouveau coup de force est un sérieux rappel à l’ordre pour le ministre de l’Intérieur, M. Gérard Collomb, qui, samedi dernier, préférait encore faire campagne pour les candidats « En Marche » dans le Département plutôt qu’assumer ses responsabilités gouvernementales.
 
Je rappelle que M. Gérard Collomb a refusé ma proposition d’organiser une visite de terrain auprès des policiers et des douaniers en charge de réguler une pression migratoire particulièrement intense à la frontière italienne.
 
Je veux dénoncer l’attitude totalement irresponsable du Gouvernement qui laisse s’installer un climat de défiance dangereux pour l’autorité de l’Etat. En faisant le choix de ne pas agir, le Gouvernement s’inscrit ni plus ni moins dans la droite ligne du précédent quinquennat.  
 
Face à la crise migratoire inédite que traverse notre pays, le Gouvernement ne saurait avoir d’ambition plus urgente que celle d’agir en instaurant une vraie politique de contrôle de l’immigration, dans le respect du droit d’asile, du contrôle de nos frontières et des lois de la République.

 

Lien court : http://eciotti.fr/gdo
Aucune réaction

Réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *