Eric Ciotti demande le rétablissement des 140 millions de crédits des forces de l’ordre que le Gouvernement vient de geler

Les policiers mobilisés sur la place Massena à Nice la nuit du 19 octobre 2016
Les policiers mobilisés sur la place Massena à Nice la nuit du 19 octobre 2016

Alors qu’elle devrait être une priorité nationale, la sécurité des Français est une fois de plus délaissée.

Acculé par le déficit budgétaire laissé par François Hollande et son conseiller puis ministre Emmanuel Macron, le Gouvernement vient de décider de geler 140 millions d’euros de crédits budgétaires dévolus aux forces de l’ordre. Le Gouvernement d’Édouard Philippe et des ministres Gérard Collomb et Gérald Darmanin, démontre ainsi son désintérêt et sa désinvolture pour les policiers et gendarmes qui accomplissent pourtant un travail exemplaire dans un contexte très difficile.

Je dénonce ce mauvais coup porté à la sécurité des Français. Cette politique est incohérente alors que la menace terroriste reste à un niveau très élevé et que la délinquance ne baisse pas.

Chaque jour à la frontière franco-italienne, l’autorité de l’État est bafouée, faute de moyens suffisants donnés aux forces de l’ordre qui font face avec courage et exemplarité à une immigration de masse.

Je demande le rétablissement immédiat de ces 140 millions de crédits et leur affectation aux besoins prioritaires de nos policiers et gendarmes pour assurer leur mission au service des Français.

Lien court : http://eciotti.fr/w8A
Aucune réaction

Réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *