Migrants : le gouvernement annonce un renfort de forces de sécurité à Calais et continue d’ignorer la situation alarmante dans les Alpes-Maritimes.

Alors que la situation reste critique à Calais – au moins 400 migrants sont encore présents sur ce site – le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb a annoncé aujourd’hui l’envoi de trois unités supplémentaires de forces mobiles à Calais pour lutter contre les filières de passeurs et renforcer l’action des forces de l’ordre.

Cette mesure est insuffisante et n’arrêtera en rien l’hémorragie migratoire que connaissent notre pays et notre continent. En effet elle ne s’attaque pas à la cause du problème. Pour être efficace, il faut d’abord renforcer le contrôle aux frontières. Avant d’arriver à Calais, les migrants passent notamment par l’Italie et la frontière franco-italienne. C’est là qu’il faut agir, à la racine du problème !

Il y a quelques jours encore, des dizaines d’étrangers en situation irrégulière ont parcouru librement les rues de Nice et ont occupé des lieux en toute illégalité. La population et les élus locaux attendent encore un message de soutien du gouvernement suite à ces actions de provocation. Pourquoi le gouvernement continue-t-il ainsi de laisser dévoyer le droit d’asile ? Pourquoi si peu de déboutés du droit d’asile (10% au plus) reconduits à la frontières ?

La crise migratoire ne se réglera pas avec de beaux discours ou des mesures incohérentes ! Nous devons ouvrir une discussion avec la Grande-Bretagne pour que les migrants qui veulent rejoindre l’Angleterre le puissent sans rester pendant des mois bloqués en France. Le gouvernement doit aussi agir avec nos partenaires pour renforcer le contrôle aux frontières extérieures de l’Union européenne. Et il doit augmenter les capacités d’action des forces de l’ordre aux frontières nationales.

Notre pays ne peut pas être le sas d’entrée de la Grande-Bretagne et celui de sortie de l’Italie !

Lien court : http://eciotti.fr/leL

Aucune réaction

Réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *