Fusillade au Lycée Tocqueville à Grasse : Pour son héroïsme extraordinaire, je demande à Najat Vallaud-Belkacem que le Proviseur soit décoré de la Légion d’honneur.

Eric Ciotti salue les forces de sécurité pour leur sang-froid au Lycée Tocqueville de Grasse.
Une fusillade a éclaté jeudi au Lycée Alexis de Tocqueville à Grasse.  Peu avant 13 heures, un lycéen âgé de 17 ans armé a pénétré dans l’établissement faisant directement 4 blessés légers dont le proviseur.
 
Mes premières pensées vont aux victimes et leurs familles, aux élèves, aux parents, à l’ensemble de la communauté éducative, mais surtout au Proviseur de l’établissement qui a fait preuve dans ces circonstances inédites d’un héroïsme extraordinaire afin de protéger ses élèves.
 
Pour le courage et la responsabilité de son attitude, j’ai demandé à la Ministre de l’Education Nationale, Najat Vallaud-Belkacem, que M. Pizzinat soit décoré de la Légion d’honneur.
 
Je veux aussi et surtout saluer l’ensemble des forces de sécurité et de secours pour leur courage et leur mobilisation : corps préfectoral, policiers nationaux et municipaux, gendarmes, agents  du RAID, sapeurs-pompiers, médecins, infirmiers. A leurs côtés dès les premières minutes qui ont  suivi l’alerte, j’ai pu mesurer une nouvelle fois leur extraordinaire réactivité et leur formidable sang-froid.

Parce qu’il est essentiel que l’Ecole, symbole de la République soit préservée de toutes formes de violences, la sanctuarisation de l’Ecole est une priorité du Département des Alpes-Maritimes.

 

Lien court : http://eciotti.fr/B2e
1 réaction
  • daniel Massou

    Bien d'accord avec cet article.Le proviseur mérite la légion d'honneur (la vraie.Pas la pourrie que l'on donne à n'importe qui).Par contre,si ces Messieurs/dames du gouvernement pouvaient éviter de se déplacer sachant qu'ils sont inutiles,cela éviterait (comme c'était le cas hier) de boucher toutes les intersections pour les cortèges de 6 à 8 voitures précédés de 6 motards et suivis d'autant .De plus ,cela coute cher pour faire croire aux gens qu'ils sont concernés par la situation.

Réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *