« Je vais me mobiliser plus que jamais pour contribuer à la victoire de François Fillon »: retrouvez mon interview à Nice-Matin

Eric-Ciotti

N’ayant pas lâché Fillon, vous voici plus ministrable que jamais s’il réussit à être élu…

Le débat n’est pas là. Le débat est de gagner une élection qui est loin de l’être. Le moment est à la mobilisation générale et je vais me mobiliser plus que jamais pour contribuer à la victoire de François Fillon. Nous avons l’immense responsabilité de porter l’espérance de l’alternance pour la France. Je me refuse à imaginer le choix terrifiant entre l’imposture Macron, qui accuse la France de crime contre l’humanité depuis l’Algérie, et l’impasse Front national.

François Fillon va-t-il indiquer les noms de son Premier ministre et de ses principaux ministres éventuels?

Ce choix lui appartient. Personne ne peut lui imposer quoi que ce soit. Ses choix seront les bons.

Un ticket Fillon-Baroin serait-il une bonne chose à vos yeux?

François Baroin est depuis longtemps une personnalité majeure de notre vie politique, il préside l’Association des maires, il a la confiance des territoires, a été très proche de Jacques Chirac, a été ministre de Nicolas Sarkozy face à la crise internationale. C’est un homme solide. Son engagement aux côtés de François Fillon est un atout majeur. Après, il revient à François Fillon et à lui seul de composer son équipe.

Alain Juppé a eu des mots très durs envers lui. Comment François Fillon peut-il éviter l’éclatement de votre électorat, alors que votre parti lui-même s’est déchiré?

Cette épreuve que nous traversons a, je crois, soudé notre électorat. Elle a pu inquiéter des élus, on l’a vu, mais finalement nos électeurs nous ont indiqué la seule voie possible, celle de l’unité et du rassemblement. Ils l’ont fait de façon éclatante, dimanche au Trocadéro. Je souhaite que tous ceux qui ont douté se retrouvent dans l’unité pour faire campagne autour de François Fillon. Lui est dans l’état d’esprit d’unir et de fédérer. Aujourd’hui, tout le monde doit pousser dans le même sens. C’était le sens des réunions que nous avons eues ces deux derniers jours, où le soutien à François Fillon a été unanime. Toutes les forces doivent à présent être additionnées pour nous faire gagner. Cette épreuve a eu au moins une vertu essentielle, celle de démontrer la solidité et la force de caractère de François Fillon. S’il a supporté ces attaques, il pourra faire face demain à n’importe quelle épreuve, ce qui est loin d’être le cas de ses concurrents. J’imagine mal de donner la responsabilité du feu nucléaire à M. Macron, qui revendique son inexpérience.

Pour regagner les points perdus, Fillon va-t-il recentrer son discours pour parler aux électeurs de Macron ou le droitiser pour toucher ceux de Le Pen?

Ni l’un ni l’autre. Il ne doit pas changer le projet sur lequel il a été élu, le meilleur de tous, le seul capable de redresser notre pays, de lui éviter le déclassement et de permettre qu’y soit restaurée l’autorité républicaine pour mieux protéger les Français. La pire des erreurs serait d’édulcorer ce projet ou de le durcir. François Fillon doit rester fidèle aux propositions qui ont reçu l’assentiment de trois millions de Français à la primaire.

Mais comment pourrez-vous récupérer ces électeurs qui, même de droite, ont été choqués par le fossé entre les discours de chevalier blanc de Fillon et ses pratiques, quelle que soit leur légalité?

Notre responsabilité va être de les convaincre de la gravité du moment et des enjeux. Cette affaire a pu instiller un doute, je l’ai mesuré, mais je sens depuis quelques jours que beaucoup de nos électeurs ont désormais envie de se concentrer sur l’essentiel. Et beaucoup sont révoltés par l’acharnement inédit que subit François Fillon. Il a trente-six ans de vie politique et n’a jamais fait l’objet de la moindre affaire. C’est un homme d’intégrité. Ce qu’il a fait s’inscrit dans un cadre totalement légal, même si, comme il l’a reconnu, ces pratiques ne doivent plus avoir lieu et posent des questions morales évidentes.

Et les nouvelles révélations du Canard enchaîné ?

C’est une non-information sur un prêt qui a été intégralement remboursé depuis. Je m’étonne que personne ne s’intéresse, en revanche, aux prêts dont bénéficie Monsieur Macron et à la différence entre ses revenus et son patrimoine.

Propos recueillis par Thierry Prudhon.

Lien court : http://eciotti.fr/F3D
3 réactions
  • Serge Dermanian

    Merci Mr. Ciotti,heureusement que vous êtes un homme intègre qui ne retourne pas sa veste, avoir soutenu Mr. Fillon, le Seul candidat possible, capable de redresser la France dans ces moments ignobles de fausses accusations, c'est très Grand de votre part. part votre action, votre soutien à notre candidat vous prouvez que les Bons , les vrais, politiciens comme vous existent, vous rehaussez l'image de la magistrature politique. Merci mr. Ciotti

  • Mercati

    Bravo

  • piacentino françois

    Bravo, nous avec vous.

Réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *