Je dénonce l’incapacité du gouvernement à stopper le cycle des manifestations violentes qui touchent les grandes villes

©Gregoire HOZAN, AFP
©Gregoire HOZAN, AFP

A Rouen mercredi 22 février, à Paris ce jeudi 23, la police a dû faire face à la violence de manifestants décidés à en découdre avec l’autorité publique, sous le prétexte de pseudo-violences policières.

A Paris ce matin, certains manifestants étaient cagoulés. Seize lycées étaient bloqués. Des poubelles ont été incendiées. Soupçonnés d’avoir jeté des projectiles contre la police, huit mineurs interpellés hier mercredi ont été déférés devant le juge des enfants de Nanterre.

Cette dégradation de l’ordre public est inacceptable. Elle traduit l’incapacité du gouvernement, depuis plusieurs semaines maintenant, à faire respecter l’ordre. En laissant manifester contre de pseudo-violences policières, le gouvernement a laissé des groupes violents prendre possession de la rue.

J’appelle à nouveau le gouvernement à interdire les manifestations contre les pseudo-violences policières. Par ailleurs, je réitère ma demande de dépôt de plainte contre tous ceux qui diffament ou injurient les forces de l’ordre. En n’agissant pas, le gouvernement se rend complice de leurs actes.

Lien court : http://eciotti.fr/LKv
Aucune réaction

Réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *