« Aucune attaque n’aura été épargnée à François Fillon »: retrouvez mon interview à La Provence

François Fillon a indiqué qu’il ira jusqu’au bout même s’il est mis examen. Les électeurs vont-ils accepter ce revirement ?

François Fillon a gagné la primaire qui a rassemblé 4,4 millions d’électeurs. Bien qu’il n’ait rien commis d’illégal, il fait l’objet d’un acharnement qui est un véritable scandale démocratique. Il y a une volonté d’empêcher l’alternance, de voler la victoire à notre famille politique. Les procès-verbaux d’enquête sont donnés à des journalistes proches du pouvoir. Le parquet national financier s’est saisi de l’affaire en moins de 3 heures après la parution de l’article du Canard Enchaîné. En revanche, il ignore les accusations, très lourdes, portées dans un livre contre Jean-Marie Le Guen, ministre en exercice, pour ses liens avec le Qatar. Moi-même, j’ai déposé une plainte pour violation du confidentiel-défense, à la suite de la publication d’un plan d’attaque aérienne contre Daech. Aucune enquête n’est menée. Nous sommes face à deux poids, deux mesures. Qui pouvait disposer de l’ensemble des éléments qui sont sortis, si ce n’est le pouvoir ! On voit bien à qui profite le crime et qui est à la manoeuvre.

 

« C’est une campagne pourrie pour tout le monde » déclare Renaud Muselier, pas pour vous ?

C’est une campagne difficile. Aucune attaque n’aura été épargnée à François Fillon. Nos adversaires usent de toutes les méthodes, y compris les plus détestables. Mais, face à l’épreuve, nous devons afficher une unité de tous les instants. Tous ceux qui font entendre des voix de division font du mal à notre famille politique. Chacun doit garder son sang-froid et refuser la peur. Je suis persuadé que si nous savons tenir ce cap, nous gagnerons !

 

François Fillon a demandé à voir Nicolas Sarkozy. L’ancien président de la République est-il une bouée de sauvetage ?

Nicolas Sarkozy a été le chef de l’État, il a le souci de la France. Il veut notre victoire. Il est animé par une volonté forte de faire en sorte que cette alternance soit réussie.

 

Vous avez proposé à François Fillon un plan sécurité avec la création de 10 000 emplois dans la police et 500 dans la magistrature. Jusqu’à présent il y était hostile comment l’avez-vous convaincu ?

Ma proposition de loi a pour objectif de créer un big-bang en matière de sécurité. Il s’agit de réarmer l’État et de réhabiliter la sanction pénale comme moyen de la prévention de la délinquance. Elle comprend une centaine de mesures. Je l’ai remise à François Fillon qui peut maintenant faire ses choix.

 

Avec ces embauches l’objectif de François Fillon de supprimer 500 000 emplois dans la fonction publique est donc abandonné ?

Absolument pas. Cet objectif est réaliste, il consiste à diminuer de 8 % le nombre des fonctionnaires. C’est ce que j’ai fait à la présidence du Conseil départemental des Alpes-Maritimes où les effectifs ont diminué de 10 % en 7 ans.

 

Vous l’avez également convaincu d’abaisser la majorité pénale à 16 ans alors qu’il ne voulait pas en entendre parler !

Trop souvent ces délinquants mineurs sont remis en liberté en profitant de l’excuse de minorité. Désormais, cette disposition sera supprimée. Lorsqu’un jeune de plus de 16 ans agressera une vieille dame pour lui voler un collier, il sera puni comme un adulte. Les délinquants extrêmement violents seront enfin sanctionnés comme ils le méritent.

 

Pour vous toutes les peines de prison doivent être exécutées ? Comment y parvenir?

Il n’est pas acceptable qu’une peine de prison ferme ne soit pas exécutée. Pour que ce soit le cas, je souhaite la construction de 16.000 places supplémentaires de prison. Aujourd’hui, les peines inférieures à deux ans de prison ferme ne sont pas exécutées et avons en France trop peu de places de prison. 50% de moins qu’en Grande-Bretagne, par exemple…

 

Vous voulez également rendre le contrôle d’identité et la fouille de véhicules possibles, en permanence. Les Français l’accepteront-ils ?

Lorsque le terrorisme nous livre la guerre, on se donne les moyens de la gagner. Je ne vois pas en quoi le contrôle d’identité par un policier serait attentatoire aux libertés.

 

Sur les problèmes de sécurité, Emmanuel Macron propose, à peu de chose près, la même chose que vous. Vous pourriez vous entendre ?

Sûrement pas. M. Macron flatte le communautarisme. On l’a vu encore en Algérie, avec ses propos scandaleux, honteux, infamants contre la France. M. Macron a osé parler de la responsabilité de la France dans le terrorisme ! Je ne vois pas comment, avec cet état d’esprit irresponsable qui entretient la haine contre la France, il pourrait gagner la guerre contre le terrorisme. Autre sujet : alors qu’il se disait favorable à la légalisation du cannabis, il semble maintenant y être opposé. Ses convictions varient en fonction du lieu et du public auquel il s’adresse. M. Macron est une girouette qui va donner le tournis aux Français.

Lien court : http://eciotti.fr/X6t
6 réactions
  • jeanpierre

    Je suis 100% d'accord avec Eric Ciotti...C'est un scandale de voir cette campagne pourrie par certains médias et la gauche....ils recommencent le même cirque qu'en 2012 et malheureusement les Français se font encore avoir!!!

  • CARTEAU

    Les fonctionnaires ont en général 15 jours d'arrêts de maladie de plus que dans le privé. Soit 1000€ par an. Je ne connais pas les autres avantages par rapport aux travailleurs du privé. Certes c'est loin des avantages des députés.... Alors Fillon malhonnête. Alors qu'il à le droit. L'arrêt de maladie oui tout le monde à le droit. Mais curieux... ce différentiel entre le privé et le public... Banal....

  • Davin Paulette

    D'accord à 100% avec E.Ciotti. Il faut absolument convaincre toute la droite du bien fondé de vos propositions car la majorité des Français les souhaitent. Il faut que F.Fillon soit inflexible !

  • Olivieri

    Merci la Droite et M.Ciotti, Si des électeurs lors des prochaines élections ne veulent pas appliquer ces réformes je deviendrai chauve avant l'heure, j'ai diné hier soir avec des personnes qui me plaignent d'apprendre que je voterai pour l'homme Président qui s'engagera sur vos propositions.

  • Serge Dermanian

    je suis 100% d'accord avec vous jean Pierre , Monsieur Ciotti a raison, nous sommes à la limite de "Non retour" tout cela à cause de la complaisance démesurée des prêcheurs perpétuels de "Pas d'Amalgame"à des fins électoralistes. voyez où nous en sommes aujourd'hui ***Honte à CARTEAU qui traite Mr Fillon de malhonnête Je lui rappelle que dans le contexte périlleux où nous évoluons aujourd'hui, la France NOTRE FRANCE a besoin d'un VRAI Directeur capable de se faire respecter, d'établir l'ordre avec les BONS conseillers tel que Mr. CIOTTI

  • jean-luc revest

    Bravo à Eric CIOTTI de prendre la défense de Fr. FILLON avec la force qu'on lui connait ; il faut à tout prix convaincre les électeurs de droite pour assurer la victoire de Fr. FILLON

Réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *