Le Gouvernement doit très vite restaurer l’autorité de l’Etat

©Gregoire HOZAN, AFP

Eric Ciotti demande au ministre de l’Intérieur d’interdire tout rassemblement et toute manifestation pour prévenir l’extension des violences urbaines

Après Bobigny en Seine-Saint-Denis samedi et Argenteuil dans le Val d’Oise dimanche soir, de violents incidents ont éclaté aux Ulis dans l’Essonne.

Le commissariat des Ulis a été attaqué par une vingtaine de personnes dans la nuit de dimanche à lundi : jet de cocktails Molotov et de pierres sur l’établissement, voitures de police détériorées, véhicules de particuliers incendiés à proximité. Les dégradations qui ont duré une grande partie de la nuit ont nécessité la mobilisation de tous les effectifs de police en service du département.

Je veux dénoncer une nouvelle fois, avec la plus grande force, ces violences inadmissibles que rien ne saurait justifier.

Parce que la sécurité est la première des libertés et le premier devoir de l’Etat, le Gouvernement doit prendre sans plus attendre des mesures à la hauteur de la situation avant que celle-ci ne dégénère encore plus gravement. Alors que notre pays est toujours placé sous le régime de l’état d’urgence, la menace terroriste ne faiblissant pas, le Gouvernement doit très vite restaurer l’autorité de l’Etat pour juguler le mouvement de violences urbaines parti d’Aulnay-sous-Bois !

Depuis le début de ces événements, le Gouvernement et le ministre de l’Intérieur sont totalement absents. Où est passé le ministre de l’Intérieur ?

Face à l’urgence de la situation, alors que la sécurité de nos policiers et de nos concitoyens est plus que jamais en jeu, je demande au ministre de l’Intérieur, Bruno Le Roux de mettre en adéquation ses paroles et ses actes, en commençant par interdire toute manifestation pouvant donner lieu à des débordements et en déployant les moyens nécessaires pour stopper l’action des individus et des bandes qui sèment le désordre.

Lien court : http://eciotti.fr/YfS
Aucune réaction

Réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *