Ouverture d’un campement illégal de migrants dans les Alpes-Maritimes : Eric Ciotti appelle le Gouvernement à faire respecter la loi

Depuis lundi soir, une cinquantaine de migrants clandestins arrivés par l’Italie sont hébergés en toute illégalité à Saint-Dalmas-de-Tende, dans les Alpes-Maritimes, dans un lieu d’accueil établi par un collectif d’associations.

Je veux dénoncer l’action de ces associations qui, au mépris du droit et de la sécurité de nos concitoyens, encouragent et accompagnent des migrants sans droit ni titre souhaitant entrer en France. Car, malgré le faux prétexte humanitaire et le champ lexical compatissant utilisés par ces associations afin d’écarter les critiques, il s’agit bien là d’aider des étrangers en situation irrégulière, dont nous ne savons rien, à déjouer la vigilance de la France à ses frontières, et ce, au moment où la crise migratoire est plus que jamais source de tensions et d’inquiétudes chez nos concitoyens et où la réalité de l’infiltration de djihadistes dans les flux migratoires est incontestable.

En agissant ainsi, ces associations dévoient le sens de la loi. Leurs responsables défient les autorités en se servant de la cause qu’ils prétendent défendre pour tenter d’imposer une politique contraire aux intérêts et aux vœux des Français. Le Conseil départemental des Alpes-Maritimes s’est fait le porte-parole de ses habitants en adoptant à une très large majorité, le 22 septembre dernier, une motion rejetant l’implantation de mini-jungles sur son territoire.

Aussi, j’appelle le Gouvernement à faire respecter la loi en procédant sans délai au démantèlement de ce campement illégal, en expulsant ses occupants et en poursuivant les associations à l’origine de cette action. Laisser ainsi quelques militants d’extrême gauche bafouer l’État de droit sans réagir avec fermeté constituerait un message d’impunité terrible et un nouvel appel d’air à l’immigration.

Lien court : http://eciotti.fr/ym3
1 réaction
  • Alexandre Schoedler

    Tout à fait d'accord, il faut mettre un terme à cette situation qui met notre région et le pays tout entier en péril. A défaut, mettre en examen ces asso pour recel de terroristes potentiels. J'ai été témoin de l'horreur de l'attentat de Nice et la coupe de la tolérance est pleine. Alexandre Schoedler

Réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *