Anne Hidalgo annonce la création de camps de migrants à Paris : Eric Ciotti dénonce « une faute tragique »

Anne Hidalgo, maire de Paris, a annoncé aujourd’hui, lors d’une conférence de presse, sa volonté de créer un ou plusieurs « camps humanitaires » dans la capitale en demandant le soutien de l’État.

Alors qu’avec l’été le flux d’arrivées de migrants tentant de rejoindre l’Europe atteindra un nouveau pic, je veux dénoncer cette initiative totalement irresponsable d’Anne Hidalgo qui générera de nouveaux drames en Méditerranée en lançant un appel d’air à l’immigration illégale. Car malgré le champ lexical compatissant et culpabilisant choisi par la maire socialiste de Paris afin d’écarter toute critique, il s’agit bien là d’héberger des étrangers en situation irrégulière. Je veux en effet réfuter l’idée d’un campement humanitaire pour réfugiés : soit un individu sollicite ou obtient l’asile, car il est menacé dans son pays et, en tant que réfugié, la France a l’obligation de l’accueillir dignement dans des hébergements en centre d’accueil pour demandeurs d’asile ; soit il ne répond pas aux critères de l’asile et, en tant qu’étranger en situation irrégulière, il doit être expulsé.

Après l’expérience tragique de la Jungle de Calais, devenue une enclave anarchique et le symbole de la capitulation de l’État de droit sur des territoires de la République, l’annonce d’Anne Hidalgo, guidée par une idéologie dangereuse visant à faire de Paris la capitale de l’immigration illégale, apparaît comme une faute tragique.

Lien court : http://eciotti.fr/9yx
Aucune réaction

Réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *