Nicolas Sarkozy est le mieux à même de rassembler notre famille politique

Le Président du Conseil général des Alpes-Maritimes et député niçois annonce son soutien à Nicolas Sarkozy dans la course à la présidence de l’UMP. Ce qui ne l’empêche pas de réaffirmer sa loyauté à l’égard de François Fillon « qui n’est pas candidat, lui, à l’UMP ».

NICE-MATIN : Pourquoi ce soutien à Nicolas Sarkozy ?

ERIC CIOTTI : Parce que je considère que c’est le mieux à même de rassembler notre famille politique et de lui donner un nouvel élan. L’UMP a failli mourir, du fait de la gestion Copé.

Aujourd’hui nous sommes dans une phase de convalescence grâce à l’action des trois anciens Premiers ministres, François Fillon, Alain Juppé, Jean-Pierre Raffarin. Les élections se dérouleront dans des conditions absolues de transparence, ce qui n’était pas le cas en 2012, c’est donc un premier progrès considérable.

Les premières mesures de redressement des comptes ont été opérées, mais il reste maintenant à fédérer toute la famille politique. Je pense que Nicolas Sarkozy, par son autorité, par sa force de conviction, est celui qui aujourd’hui peut le mieux rassembler l’UMP et lui donner cet élan nouveau.

Ce choix est-il compatible avec votre soutien à François Fillon ?

François Fillon n’est pas candidat à la présidence de l’UMP, il a dit très clairement son ambition pour les primaires. Je suis engagé aux côtés de lui pour préparer un projet d’alternance audacieux et courageux qu’il présentera lors de ces primaires, donc je pense que ce choix est tout à fait compatible.

Beaucoup d’amis de premier plan de François Fillon soutiennent Nicolas Sarkozy, comme Valérie Pécresse ou Eric Woerth. Je n’oppose pas l’un et l’autre. J’ai rencontré Nicolas Sarkozy plusieurs fois et il a été très clair sur sa volonté d’organiser des primaires.

Cet engagement en faveur des primaires était la condition sine qua non de votre soutien ?

Oui, car je considère que les primaires sont la condition du succès pour notre formation politique et, au-delà, pour notre pays. J’ai la conviction que celui qui sortira vainqueur de ces primaires sera le prochain Président de la République.

Que pense François Fillon de votre décision ?

Il nous a donné une liberté de choix totale. Il connaît le mien et il le comprend.

Votre position va-t-elle être aussi bien comprise par vos électeurs ?

Oui, car à partir du moment ou Nicolas Sarkozy s’est porté candidat, il m’a semblé qu’il était le meilleur pour rassembler notre famille politique. Devant les échéances qui s’annoncent, comme les élections départementales et régionales de 2015, il faut mettre fin aux querelles et être unis.

Trouvez-vous que le retour de Nicolas Sarkozy soit pour l’instant une réussite ?

Je trouve un peu déplacé les commentaires qui, de façon moutonnière disent que son début de campagne est raté. Le résultat d’une élection se juge le soir de l’élection. Je suis convaincu que Nicolas Sarkozy réussira un très joli score et donnera une nouvelle dynamique à l’UMP.

Les sondages sont moins flatteurs que prévus, non ?

Il n’existe pas de sondages auprès des militants. Mais je sens auprès d’eux, et notamment dans ma circonscription, un large soutien à Nicolas Sarkozy.

S’il gagne, doit-il travailler avec Bruno Le Maire et Hervé Mariton ?

Il devra travailler avec tout le monde, sa réussite sera collective. Il faudra associer toutes les personnalités de l’UMP. Il va nous falloir jouer « collectif », ce qui n’a pas été le cas ces deux dernières années.

Vous souhaitez jouer un rôle dans l’UMP de demain ?

L’essentiel, c’est que tout le monde participe, dans une démarche collective de renouveau et de redressement. Bien sûr pour l’intérêt de notre parti, mais surtout dans l’intérêt de notre pays, qui a besoin de retrouver une espérance.

Quelle que soit la réussite de Nicolas Sarkozy à la tête de l’UMP, maintiendrez-vous votre soutien à François Fillon pour la primaire ?

Aujourd’hui je suis engagé avec François Fillon et je travaille avec lui sur de nombreuses propositions, comme celles liées à l’immigration par exemple, que nous présenterons bientôt. Je soutiens François Fillon car il ouvre de nombreux débats essentiel pour notre famille politique. Et j’ai toutes les raisons de continuer en ce sens.

 

Propos recueillis par Christian Huault pour Nice-Matin.

Lien court : http://eciotti.fr/Znryw
Les commentaires sont fermés pour cet article

Réagissez