Vers la fin des triangulaires ?

Le second tour des élections régionales a vu se dérouler sept duels, dix-sept triangulaires et une quadrangulaire.

Les triangulaires permettent à des mouvements qui ne peuvent espérer obtenir une majorité absolue de se placer en contradiction avec les principes démocratiques fondamentaux qui régissent notre pays.

La légitimité d’un élu doit reposer sur une majorité absolue. Ce qui constitue le principe fondamental de l’élection présidentielle, mère de tous les scrutins, doit être transposé à l’ensemble des consultations électorales. Le fait majoritaire doit redevenir un principe dans notre démocratie.

L’image déplorable des négociations entre les deux tours de scrutin des élections régionales, de compromis de circonstance, d’arrangements contre nature ou de marchandages grossiers est à proscrire au profit d’un principe clair et incontestable seuls les deux candidats arrivés en tête au premier tour peuvent se maintenir au second.

Je vais donc déposer sur le bureau de l’Assemblée nationale des propositions de loi visant à supprimer les triangulaires pour tous les scrutins électoraux (municipales, cantonales, régionales, législatives).

Selon ces propositions de lois, seuls les deux candidats ou les deux listes arrivant en tête au terme du premier tour pourront se maintenir au second.

Lien court : http://eciotti.fr/BQR
Aucune réaction

Réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *